Histoire du diamant

Introduction

Le diamant est une des nombreuses formes sous lesquelles on peut trouver le carbone, en particulier le diamant est formé par un réseau cristallin d'atomes de carbone disposés dans une structure octaédrique.

Histoire

On croit que les diamants ont été recueillis dans les dépôts alluviaux en Inde, le long des rivières Godavari et Krishna et qu’ils étaient considérés comme précieux, il y a déjà 6000 ans. Ils étaient mentionnés dans les textes en sanscrit comme des objets précieux.

La ville de Galconda fut, pendant des siècles, le principal centre de production et de vente de diamants. Ce n’est qu’en 1725 que les premiers diamants ont été découverts au Brésil, dans l'état de Minas Gerais, et en 1867, ce sont les premières découvertes en Afrique du Sud, le long des rives du fleuve Orange.

Tous ces résultats sont le fruit de l'exploitation de gisements alluviaux, où les diamants se trouvent dispersés dans les roches sédimentaires comme le sable ou le gravier , transportés loin des endroits où le diamant était attaché à sa roche mère, la kimberlite, à travers les fleuves aquifères.

En 1871, l'existence des cheminées diamantifères ont été découvertes, dans la célèbre mine de Kimberley, qui donna le nom de la roche mère du diamant, la kimberlite. Dès cette époque, l'Afrique du Sud devient le plus grand producteur de diamants au monde.

Aujourd'hui, la production mondiale de diamants varie d'année en année, selon la découverte ou l'épuisement des mines de diamants. Parmi les plus grands producteurs mondiaux, on trouve aujourd'hui des pays comme le Botswana, la Russie, l'Angola, le Canada, le Congo, le Brésil, l’Afrique du Sud, l'Australie et l’Inde malgré une production en forte baisse depuis des années. Les plus célèbres diamants du monde sont extraits des mines de ces pays.

Diamants synthétiques et imitations

Avec les nouvelles technologies, l'homme a réussi à créer des diamants synthétiques qui ont la même composition chimique, la même structure cristalline et les mêmes propriétés optiques et physiques que le diamant naturel. Par imitation, on entend des pierres d'origine naturelle ou artificielle avec uniquement l'aspect extérieur du diamant, parmi ces dernières on trouve le verre, le zircon, le spinelle synthétique, le YAG et le GGG.

Aujourd'hui les imitations ont été presque totalement remplacées par le CZ ou le zircon cubique synthétique et la moissanite synthétique.